Votre voisin président?

Depuis le début de la Vème République, l'Elysée a accueilli 7 présidents. En y regardant de plus près, nous constatons qu’ils ont tous de nombreuses similitudes.

En effet, ils sont tous des hommes, blancs, de plus de 50 ans, de religion catholique, ayant fait de grandes écoles comme l’ENA (Giscard d’Estaing, Chirac, Hollande) ou Sciences Po (Pompidou, Chirac, Hollande, Sarkozy). Comment devient-on président? Y a-t-il seulement les grandes écoles qui mènent au pouvoir? Peut-on vraiment devenir président en étant un petit candidat? Lorsqu’on regarde les études qu’ont fait nos chefs d’état, il faudrait absolument faire de longues études et de grandes écoles pour devenir président. On peut donc se demander si le principe d’égalité, une des valeurs de la République, est respecté dans le cas des présidentielles?

Au premier abord, peut-être que oui. Chacun est libre de se présenter et libre d’être élu. Mais est-on capable d’être élu? Il y a très peu de chances qu’un citoyen lambda, n’ayant pas fait de grandes études, même en ayant de grandes idées, soit élu. Une campagne engendre de nombreux frais : costumes, soutiens, déplacements, ... Un petit candidat ou un simple citoyen se présentant à l'élection doit donc avoir des fonds importants, des soutiens importants. Connaissez-vous Charlotte Marchandise? C’est le parfait exemple d’une petite candidate qui s’est faite dépassée par le système électoral français. Cette candidate s’est présentée sur le site laprimaire.org. Le vainqueur de cette primaire citoyenne doit récolter les 500 parrainages comme n’importe quel autre candidat. On remarque alors la difficulté pour une personne ordinaire de s’imposer dans le paysage médiatique et politique. En effet, Charlotte Marchandise n’a obtenu que 135 parrainages. L’aventure s’est donc arrêtée ici, avec seulement très peu de gens au courant de son existence. Tout cela montre qu’il y a peu de chances que votre voisin soit président.

Johanne M.

 

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0