The Newsroom, la série qui décortique les médias et la politique


Série sur les coulisses d’une chaîne télévisée d’info en continu, The newsroom est la dernière série de Aaron Sorkin, le célèbre réalisateur de The Social Network et de The West Wing.  


      
Sorkin nous dévoile une nouvelle fois son intérêt pour le fonctionnement interne du pouvoir, médiatique dans The Newsroom, davantage politique dans sa désormais série culte The West Wing. Avec de grands dialogues, des personnages travaillés et sa marque de fabrique le “walk and talk” où les acteurs parlent tout en marchant, on redécouvre les médias, la politique et l'économie sous un nouvel angle.

 

      The newsroom nous plonge dans un quasi huis-clos, la salle de rédaction de ACN, une chaîne d’info fictive. On suit Will McAvoy, un présentateur télé ne pensant qu'à l’audience quitte à faire du mauvais contenu. Ce n’est seulement qu’après un débat qui dérape où Will explique en quoi les États-Unis ne sont plus le plus grand pays du monde, qu’il va chercher à changer son émission pour en faire une nouvelle prônant l’info utile et la prise de position. Il ne va pas hésiter à casser certains médias et politiques tel que le Tea Party. On découvre alors les mécanismes d’une rédaction en partant de la simple rumeur, à la confirmation des infos et enfin à la publication.

 

       La série offre une relecture de l’actualité des années précédentes comme le printemps Arabe, la mort de Ben Laden ou même Fukushima et vulgarise avec brio les sujets politiques et économiques, il n'hésite pas d’ailleurs à utiliser de véritables extraits vidéo.

 

       Sorkin donne une véritable critique des médias, en particulier les chaînes d’infos faciles et les tabloïds mais aussi une critique de la société américaine qu’on retrouve dès les premières minutes du premier épisode dans un long monologue de Will qui pointe du doigt les erreurs et les contradictions de son pays.



      Mais cette série n’a pas qu’un aspect politique, elle traite aussi des relations entre les journalistes de l’équipe et l’on retrouve toujours une légère touche d’humour pour toucher un plus large public et le fidéliser.

 

      Malgré un casting solide pour une série TV, elle ne fut pas forcément très bien reçue par la presse américaine, jugeant la série comme trop engagée. Mais la série reste cependant très bien réaliser avec un scénario travaillé, de très bons acteurs, comme Dev Patel (Slumdog millionaire, Lion), Alison Pill (Snowpiercer, Scott Pilgrim) et bien sûr Jeff Daniels (Seul sur Mars, Dumb et Dumber), et un gros travail de l'équipe, qu’il soit sur les techniques cinématographique ou sur les études fournies sur les médias et le fonctionnement d’une rédaction.

Sacha B.


Écrire commentaire

Commentaires : 0